Journée 2016

   
   
 
 
La Journée 2016 : Riche en informations et en échange

 
 
La journée annuelle de défisol est devenue le rendez-vous incontournable des passionnés de l’agriculture. L’intérêt pour ces techniques de pointe allié à la notoriété de défisol, les inscriptions étaient closent depuis déjà quinze jours. Le changement de lieu ou de formule devra donc être envisagé pour la prochaine édition. L’objectif de cette année pour l’équipe de défisol r&d (l’association présidé par Christian Verdier qui regroupe le GRCETA, CAPSEINE et défisol services) qui reçoit le soutien du département était d’aider les agriculteurs à décrypter l’agriculture de demain et analyser les nouveautés du machinisme dans le domaine de l’agriculture de précision. La matinée  était consacrée à la révolution numérique agricole.  Après une explication pédagogique et  passionnante de Charles Duval des différents termes (Big data, agriculture numérique, ferme connectée, Smart farming ).












 
 
Les principaux acteurs ( John deere, Trimble, Isagri, mesparcelles, Smag) ont donné leur vision de cette révolution annoncée qui représente un vrai défi pour tous les acteurs. Beaucoup de questions se posent en effet. Qui sera propriétaire de toutes ces données ? Les constructeurs et les éditeurs les partageront t’ils. Comment doivent réagir les organismes de conseil ? « En organisant ce type d’évènements pour que nos adhérents  soient sensibilisés aux enjeux, de bien comprendre ces technologies plutôt que de les subir. Il faut aussi continuer  à se doter de moyen de r&d indépendant d’où notre partenariat avec Capseine et avec ceux qui le souhaite »  » a répondu Christian Verdier. Guy dubois de Capseine à enchainé en mettant en avant l’importance de la coopération, des organismes de conseil pour permettre aux agriculteurs de garder un rôle dans ce « big data ». L’après-midi c’était au tour de Maxime Becu de présenter les dernières innovations d’Agritechnica.  Les constructeurs qui investissent beaucoup sur ces sujets ont été heureux de pouvoir commenter et échanger avec ces pionniers.
Le dernier sujet qui a permis de mettre en avant les travaux de l’association de r&d a été réalisé par Valentin Bruel. Tous les participants sont reparti heureux et impressionné par l’avance que défisol possède sur le sujet.  L’enjeu maintenant est de la  garder et de faire aussi bien l’année prochaine.
 
 
 

Mis à jour (Vendredi, 12 Février 2016 17:02)

 

brouillon

 

   

 

 

 La journée annuelle de défisol est devenue le rendez-vous incontournable des passionnés de l’agriculture. L’intérêt pour ces techniques de pointe allié à la notoriété de défisol, les inscriptions étaient closent depuis déjà quinze jours. Le changement de lieu ou de formule devra donc être envisagé pour la prochaine édition. L’objectif de cette année pour l’équipe de défisol r&d (l’association présidé par Christian Verdier qui regroupe le GRCETA, CAPSEINE et défisol services) qui reçoit le soutien du département était d’aider les agriculteurs à décrypter l’agriculture de demain et analyser les nouveautés du machinisme dans le domaine de l’agriculture de précision. La matinée  était consacrée à la révolution numérique agricole.  Après une explication pédagogique et  passionnante de Charles Duval des différents termes (Big data, agriculture numérique, ferme connectée, Smart farming ). Les principaux acteurs ( John deere, Trimble, Isagri, mesparcelles, Smag) ont donné leur vision de cette révolution annoncée qui représente un vrai défi pour tous les acteurs. Beaucoup de questions se posent en effet. Qui sera propriétaire de toutes ces données ? Les constructeurs et les éditeurs les partageront t’ils. Comment doivent réagir les organismes de conseil ? « En organisant ce type d’évènements pour que nos adhérents  soient sensibilisés aux enjeux, de bien comprendre ces technologies plutôt que de les subir. Il faut aussi continuer  à se doter de moyen de r&d indépendant d’où notre partenariat avec Capseine et avec ceux qui le souhaite »  » a répondu Christian Verdier. Guy dubois de Capseine à enchainé en mettant en avant l’importance de la coopération, des organismes de conseil pour permettre aux agriculteurs de garder un rôle dans ce « big data ». L’après-midi c’était au tour de Maxime Becu de présenter les dernières innovations d’Agritechnica.  Les constructeurs qui investissent beaucoup sur ces sujets ont été heureux de pouvoir commenter et échanger avec ces pionniers.

Le dernier sujet qui a permis de mettre en avant les travaux de l’association de r&d a été réalisé par Valentin Bruel. Tous les participants sont reparti heureux et impressionné par l’avance que défisol possède sur le sujet.  L’enjeu maintenant est de la  garder et de faire aussi bien l’année prochaine.

 

Mis à jour (Vendredi, 12 Février 2016 17:02)

 
Plus d'articles...
AUTRES ARTICLES
Journée du 4-02-2016 défisol
Témoignages


Témoignage de Thierry Nuttens

Notre paysan dans le ciel

Plus de témoignages